Indicateurs de performance clés

Chez Produits forestiers Résolu, nous savons que nos procédés de fabrication de pâtes, de papiers et de produits du bois ont des incidences environnementales associées à la consommation de ressources. Notre objectif consiste à réduire au minimum ces effets en allant au-delà des exigences des lois et règlements. Notre approche est basée sur l’amélioration continue et elle prévoit l’adoption de systèmes de gestion de l’environnement (SGE) dans toutes nos installations.

Nous surveillons notre performance dans les quatre domaines clés suivants :

Émissions atmosphériques

Résolu gère ses émissions atmosphériques au moyen de technologies antipollution généralement reconnues, en vue de réduire au minimum les émissions de contaminants comme le dioxyde de soufre (SO2), l’oxyde d’azote (NOx) et les matières particulaires totales (MPT) qui résultent principalement de l’utilisation de combustibles. Nous avons également adopté d’autres mesures, notamment l'abandon du charbon et du pétrole lourd (mazout brut) au profit de combustibles plus propres, comme le gaz naturel et la biomasse. À compter de 2014, Résolu n’utilisait plus du tout de charbon dans ses installations, ce qui l’a aidée à réduire plusieurs types d’émissions, dont les émissions de gaz à effet de serre (GES).

Résolu a investi des sommes considérables afin de s’assurer qu’elle respecte et même surpasse les exigences réglementaires. Des limites d’émissions plus rigoureuses touchant les chaudières sont imposées aux États-Unis depuis janvier 2016 avec l’entrée en vigueur des règles relatives au Boiler MACT (Maximum Achievable Control Technology) de la U.S. Environmental Protection Agency. À la fin de 2015, nos six usines américaines visées par l’application de ces nouvelles règles s’y conformaient. 

 1 Significant-Air-Emissions-FR 

 2 Nitrogen-FR 

 3 Sulfur-FR 

 4 Particulate-FR 

En cessant d’utiliser du charbon et en réduisant la consommation de mazout lourd dans nos établissements, nous sommes parvenus à réduire nos émissions totales de SO2 de 33 % et nos émissions totales de NOx de 9 % en 2016 par rapport aux niveaux de 2013. De plus, nos investissements visant à accroître notre efficacité et nos projets d’optimisation nous ont permis de réduire l’intensité de nos émissions de SO2 de 23 %.

En 2016, nous avons aussi réduit considérablement l'intensité de nos émissions et nos émissions de MPT, soit 4 % et 16 % respectivement, grâce à la conversion au gaz naturel de nos chaudières au charbon et à d'autres mesures de remplacement de combustible.

Production de déchets

La réduction des déchets générés par nos activités constitue une autre grande priorité pour nos usines de pâtes et papiers. L’utilisation efficiente de nos ressources est le meilleur moyen de réduire nos déchets. En réduisant les pertes de fibre provenant des procédés, nous avons davantage de fibre pour la production, nous abaissons au minimum le coût du traitement des effluents et nous réduisons le volume de déchets acheminés aux sites d’enfouissement.

Pour réaliser d'autres gains d'efficacité, nous établissons une cible relative aux pertes de fibre pour chaque usine.

 5 Fiber-Losses-FR.jpg 

Par ailleurs, les utilisations bénéfiques des déchets, qui comprennent l’épandage agricole et la remise en état des sites miniers, permettent de réduire encore davantage le volume des déchets acheminés aux sites d’enfouissement. 

 6 Waste-FR.jpg 

Les programmes d’élimination des déchets mis en oeuvre dans nos installations ont plus que doublé la quantité totale de déchets que nous recyclons ou qui servent à des utilisations bénéfiques comme l’épandage agricole. En 2016, nos usines de pâtes et papiers ont trouvé des utilisations bénéfiques pour 36 % de leurs déchets en moyenne.

Waste management_FR 

Gestion des ressources en eau

La fabrication du papier exige des ressources en eau considérables, mais nous retournons plus de 95 % de l’eau que nous prélevons dans l’environnement. De plus, nous réutilisons l’eau par souci d’efficacité optimale. Ce qu'il reste se retrouve dans les produits ou s’évapore pendant le processus de fabrication.

 9 Water-Withdrawn-FR 

Toute l’eau que nous consommons pour la fabrication de la pâte et du papier passe par des systèmes de traitement des effluents primaires et secondaires avant d’être retournée dans l’environnement. Le rendement des usines de traitement est suivi de près au moyen de paramètres tels que la demande biochimique en oxygène (DBO5). L’eau de refroidissement sans contact qui n’est pas mélangée aux effluents de procédé peut être retournée sans traitement, mais les retours sont surveillés, des échantillons sont prélevés et l’information est communiquée aux organismes de réglementation.

Il est important pour nos parties prenantes, y compris les collectivités où nous exerçons nos activités, que nous ayons recours aux technologies nécessaires pour retourner des effluents de qualité aux eaux de surface, comme l'exigent les règlements gouvernementaux.

10 Suspended-Solids-FR 

  11 Biochemical-FR 

Matières premières utilisées

Nos procédés de fabrication nécessitent l’utilisation de produits chimiques pour rehausser le degré de blancheur de notre pâte, traiter nos effluents et contrôler le pH. Comme l’utilisation des produits chimiques se rapporte à la gestion de l’environnement ainsi qu'à la santé et à la sécurité des travailleurs, c’est une grande priorité dans l’ensemble de nos installations, qui est jugée importante pour nos parties prenantes internes et externes.

Les fournisseurs de produits chimiques doivent se conformer à certaines normes en matière de santé, de sécurité et d'environnement quand ils transportent, livrent ou manipulent ces substances pour Résolu. La réduction des risques joue aussi un rôle dans le choix des produits chimiques utilisés dans le procédé de fabrication, et la forme sous laquelle ils se présentent est importante dans le cas des substances particulièrement dangereuses ou toxiques.

Pour prévenir les incidents chimiques, nos lignes directrices ont rendu obligatoire le port de combinaisons de protection. Tous les nouveaux produits chimiques qui entrent dans une usine sont évalués afin de déterminer leurs effets potentiellement nocifs pour les employés, les risques pour la santé et la sécurité ainsi que les incidences possibles sur l'usine de traitement des effluents. Des audits de sécurité sont menés tous les trois ans dans chaque établissement en fonction des produits chimiques utilisés et des procédures en vigueur, et des évaluations des risques environnementaux sont réalisées pour chaque produit chimique qui entre dans l’usine. Les mesures incluent la gravité des risques et les seuils auxquels une gestion accrue deviendrait nécessaire.

Les représentants des services de l’exploitation et de l’environnement évaluent ensemble les risques associés aux différents produits chimiques. Certains produits chimiques ont été complètement interdits en raison de leur toxicité, bien qu’aucune loi ne l’exige, tandis que d’autres ont été choisis précisément pour réduire les risques et atténuer les impacts environnementaux. En outre, nous faisons un suivi rigoureux des stocks de produits chimiques pour détecter tout déversement ou usage anormal. La gestion des produits chimiques est visée par nos audits de conformité environnementale et par nos audits des risques liés à l'environnement, qui ont lieu tous les trois ans dans chaque établissement.

Le tableau ci-dessous indique les principaux produits chimiques que nous utilisons dans nos établissements. Ces données, qui proviennent des fournisseurs, représentent le poids total des substances livrées à nos usines nord-américaines de pâtes et de papiers au cours de l’exercice.

 12 Non-renewable_FR