Chaîne de traçabilité

Chaîne d’approvisionnement en matières premières

Pour la majorité, voire la totalité des parties prenantes de Produits forestiers Résolu, la durabilité de notre chaîne d’approvisionnement en fibre constitue un enjeu important. Les clients, les ONG(E), les gouvernements, les membres des collectivités où nous exerçons nos activités, les collectivités autochtones et d’autres suivent certains enjeux de près  de l’uniformité et de la qualité de la fibre entrant dans la fabrication des produits aux priorités de conservation et à l’aménagement responsable des forêts où nous faisons de la récolte. Les risques pour l’industrie que constituent la récolte illégale, la récolte effectuée dans un contexte de conflit et les récoltes qui ont un effet négatif sur les espèces en péril ou les communautés autochtones sont aussi suivis de près.

Assurer la traçabilité de 100 % de la fibre que nous traitons est d’une importance cruciale sur le marché.

Certification de la chaîne de traçabilité

La certification de la chaîne de traçabilité (CdT) est la confirmation par des tierces parties que la Société possède les systèmes et les mesures de contrôle nécessaires pour remonter jusqu'à la source de la fibre certifiée que renferment ses produits.

Toutes nos usines de pâte et de papier et nos installations de produits du bois qui utilisent de la fibre vierge sont dotées de systèmes de suivi de la fibre grâce auxquels nous pouvons déterminer l’origine de la fibre ou du bois utilisé. La totalité de ces systèmes de suivi sont certifiés de façon indépendante selon au moins une de ces normes de chaîne de traçabilité mondialement reconnues :

  • Sustainable Forestry Initiative® (SFI®)
  • Programme for the Endorsement of Forest Certification (PEFC)
  • Forest Stewardship Council® (FSC®)


PEFC Logo FSC logo 

Des audits internes et externes sont menés chaque année dans chacun de nos installations. Les écarts identifiés pendant les audits sont corrigés et réévalués dans le cadre des audits subséquents. En raison de l’évolution constante des normes de CdT, Résolu doit se conformer aux dernières recommandations et exigences basées sur des données scientifiques pour ses sources de fibres et ses établissements. Les certifications CdT de chacun de nos installations sont renouvelées pour des périodes de cinq ans et nous nous sommes engagés à maintenir une certification CdT pour nos installations en Amérique du Nord, sauf l’usine d’Atlas Tissue à Hialeah (Floride), dont l’approvisionnement en fibre recyclée provient uniquement de notre réseau de fabrication de pâte aux États-Unis.

Suivre nos produits à partir de la source

Tous nos approvisionnements en fibre, qu’ils proviennent de sources internes ou externes, sont conformes aux exigences de la SFI en matière de sources de fibre, aux exigences de diligence raisonnable CdT du PEFC ou à la norme Bois contrôlé FSC, voire dans certains cas aux trois. Toutes ces normes exigent que 100 % de la fibre transformée respecte des normes minimales de diligence raisonnable qui visent à contrer les risques associés à l’exploitation forestière illégale et à d’autres préoccupations importantes en matière de développement durable. Cette démarche nous permet de confirmer aux fabricants et aux négociants qu’ils ont évité d’inclure dans leur approvisionnement du bois et des produits du bois provenant de sources inacceptables. Selon le système de suivi employé, des normes additionnelles peuvent s’appliquer. Celles-ci se rapportent aux hautes valeurs de conservation, à la conversion des forêts en terres à utilisation non forestière, à la plantation d’arbres génétiquement modifiés, à la corruption, aux droits des populations autochtones et aux droits des travailleurs.

À titre d’entreprise certifiée, Résolu doit prendre des mesures appropriées pour s’assurer qu’elle-même, ainsi que les fournisseurs et les propriétaires de boisés privés qui l’approvisionnent, respectent un certain nombre de règlements étatiques, provinciaux et fédéraux, ainsi que des pratiques exemplaires de gestion volontaires qui protègent d’importants éléments des écosystèmes, dont la qualité de l’eau, l’habitat des espèces en péril et l’aptitude d’un territoire à se prêter à des activités récréatives.

Dans nos installations aux États-Unis et au Canada, les livraisons de fibre récupérée, de bois rond et de copeaux sont suivies aux niveaux des installations, des régions et du siège social au moyen de logiciels perfectionnés qui convertissent les lectures prises aux balances pour camions en information servant au traitement des comptes créditeurs et à la préparation de rapports, ou en d’autres données internes. Ces systèmes sont nécessaires pour assurer un suivi des quelque 700 fournisseurs externes et des paiements annuels, qui se chiffrent à environ 680 millions de dollars. En menant des audits financiers internes tous les deux ou trois ans, on s’assure que les exigences de déclaration décrites dans les politiques d’achat de Résolu sont suivies à la lettre.

En 2016, les territoires forestiers gérés par la Société ont fourni environ 36 % de son approvisionnement en fibre de bois (copeaux et bois rond) requis pour les pâtes et papiers, tandis que la tranche restante de 64 % est achetée auprès de sources externes. Tous les approvisionnements en bois destinés à nos scieries proviennent de forêts canadiennes, principalement de territoires forestiers gérés par Résolu (80 %), et dans une moindre mesure de fournisseurs externes. La fibre provenant de nos forêts aménagées est récoltée par des employés et des sous-traitants conformément à nos plans détaillés d’aménagement forestier et aux règlements applicables. Il nous arrive aussi d’acheter de distributeurs de la fibre vierge récoltée sur d’autres terres publiques.

En 2016, 42 % de tous les intrants en fibre destinés à nos usines de pâte et de papier étaient des sous-produits des scieries (copeaux de bois) provenant des installations de produits du bois de Résolu ou d’autres scieries. Une autre proportion de 12 % de la fibre provenait de papier récupéré amassé et traité par des fournisseurs externes, ou de déchets de papier récoltés directement auprès des imprimeurs commerciaux.

Au Québec, nous achetons de la fibre vierge de propriétaires de boisés privés par l’entremise de courtiers qui assurent le suivi de la chaîne de traçabilité. En Ontario, les achats de fibre vierge sont faits directement auprès de propriétaires de boisés privés, tandis qu’aux États-Unis, des fournisseurs externes travaillent avec les propriétaires privés pour récolter la plus grande partie de la fibre et la livrer à nos scieries.