Forêt boréale

La plus grande partie de la fibre vierge utilisée dans nos installations au Canada provient des territoires forestiers gérés par Produits forestiers Résolu, principalement de terres publiques assujetties à des permis provinciaux dans la forêt boréale canadienne. La page Foresterie et approvisionnement en fibre contient de l’information générale sur l’approvisionnement en fibre, incluant la fibre achetée et traitée dans nos installations américaines et la fibre récupérée utilisée pour produire du papier journal et de la pâte contenant exclusivement des matières recyclées.

La forêt boréale est un vaste écosystème composé de forêts, de zones humides, d’herbages, de toundra et de rivières. Nos pratiques sont soumises à des normes environnementales et à des réglementations gouvernementales sévères visant à favoriser des forêts durables et en santé, tout en équilibrant les valeurs environnementales, sociales et économiques.

Pendant des décennies, Résolu a collaboré avec des gouvernements, des collectivités, des peuples autochtones et d’autres parties prenantes pour protéger les habitats fauniques, les aires de reproduction et les écosystèmes uniques ou ayant une importance culturelle dans la forêt boréale.

Faits sur la forêt boréale

boreal forest 

  • Le plus vaste écosystème terrestre au monde, qui s’étend sur la partie supérieure de l’hémisphère nord, la forêt boréale couvre 31 % du territoire du Canada.
  • La forêt boréale est peuplée principalement par des arbres à feuillage persistant (épinette, pin, sapin).
  • 28 % de la forêt boréale de la planète se trouve au Canada.
  • Le Canada a conservé environ 90 % de son couvert forestier original. La majeure partie des 10 % qui sont disparus a été détruite par l’agriculture et l’urbanisation et non par des activités forestières.

Pour en savoir plus, visitez le site Web de Ressources naturelles Canada ou faitssaillantsforetboreale.com, un site qui renferme une foule de renseignements sur la forêt boréale, l’industrie des produits forestiers et l’avenir de cette ressource renouvelable si importante pour bon nombre d’entre nous.

Le développement durable dans la forêt boréale

Nous exerçons nos activités dans un secteur fortement réglementé, où nos partenaires des gouvernementaux fédéraux, provinciaux et locaux surveillent activement l’application des lois. Dans ce contexte, Résolu peut compter sur de nombreuses activités de protection de l’environnement, un sain développement des aires protégées et des stratégies concertées d’aménagement forestier.

En Ontario et au Québec, là où Résolu possède des tenures, la surveillance de la biodiversité relève normalement des agences provinciales responsables des politiques de protection et de gestion de la faune. Même dans les forêts de très grande valeur sur le plan de la conservation, les activités de récolte ne sont pas interdites, à condition que des stratégies efficaces soient en place pour protéger les attributs de grande valeur qui y sont recensés. Ces stratégies peuvent comprendre la délimitation d’aires protégées, le report d’activités d’aménagement forestier touchant de grandes étendues de terres et l’élaboration de stratégies de gestion du réseau routier ainsi que la régénération des forêts, que ce soit naturellement ou au moyen de la plantation d’arbres. Nos territoires forestiers sont certifiés de façon indépendante selon au moins une des deux normes de certification indépendante suivantes : celle de la Sustainable Forestry Initiative® (SFI®) et celle du Forest Stewardship Council® (FSC®), lesquelles imposent la prise en compte des plus récents constats scientifiques à l’égard de la conservation et de la gestion des espèces.

Selon l’évaluation de la situation des forêts du monde faite en 2010 par l’Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture, la forêt boréale canadienne n’est en aucune manière une « forêt menacée ». Selon l’édition 2014 du rapport intitulé « L’État des forêts au Canada », moins de 0,5 % (un demi de un pour cent) de la forêt boréale canadienne est touchée chaque année par la récolte. C’est plus de cinq fois moins que la superficie qui est perturbée naturellement chaque année par des insectes, des feux de forêt ou des maladies. Le taux de déboisement annuel du Canada, c’est-à-dire l’élimination permanente du couvert forestier dans un secteur, est inférieur à 0,02 % et il résulte d’activités industrielles autres que la foresterie (comme l’hydroélectricité), de l’urbanisation, du transport et des activités de loisir.

Régénération forestière

La régénération des superficies récoltées est un élément essentiel de l’aménagement forestier durable. À titre de gestionnaire forestier responsable, Résolu s’efforce de respecter le cycle de croissance naturelle des arbres, tout en maintenant la biodiversité. Au Canada, la fibre utilisée dans nos produits provient surtout de terres publiques, situées principalement dans la forêt boréale. La loi exige que ces forêts soient rapidement régénérées. La forêt boréale a la capacité remarquable de se régénérer d'elle-même. De fait, la forêt se rétablit naturellement sur environ 75 % des superficies. Nos forestiers font en sorte que la partie restante soit rapidement reboisée par ensemencement ou par plantation de semis. En 2012, Résolu a planté son milliardième arbre, et en 2015, nous avons participé à un événement organisé par la Sustainable Forestry Initiative et ayant pour but de battre le record du monde pour le plus grand nombre d’arbres plantés en une heure.