Énergie verte

Comme l’énergie peut représenter environ 23 % de nos coûts de production du papier, nous cherchons constamment des moyens d’améliorer notre efficacité énergétique globale. L’énergie servant à la production de pâte et de papier provient principalement de la vapeur et de l’électricité. Produits forestiers Résolu génère de l’électricité à partir de ses sept centrales hydroélectriques et de ses sept installations de cogénération et elle achète de l’électricité, des combustibles et de la vapeur de fournisseurs externes.

En plus d’implanter des programmes d’amélioration continue à l’interne, Résolu rend compte de ses émissions de gaz à effet de serre (GES) selon le Greenhouse Gas Protocol et elle respecte les exigences du U.S. Environmental Protection Agency, du ministère québécois du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, du ministère ontarien de l’Environnement et de l'Action en matière de changement climatique, et d’Environnement et Changement climatique Canada, selon la région où ses installations sont situés.

Les projets qui concernent l’utilisation de l’énergie comme d’autres projets qui ont une incidence sur la consommation d’énergie sont liés aux activités de Résolu en matière de gestion du carbone et conséquemment, ils sont gérés par l’entremise des structures et procédures organisationnelles décrites à la page Énergie et changements climatiques. Les données amassées au niveau de l’usine sont compilées et vérifiées par des tiers avant d’être publiées; ces données portent notamment sur les émissions de GES et sur la consommation de combustible, de vapeur et d’électricité.

Optimiser l’utilisation des sources d’énergie renouvelable comme l’hydroélectricité et la biomasse carboneutre, tout en réduisant notre consommation de combustibles fossiles, est un élément clé de notre stratégie en vue d’améliorer notre empreinte carbone. En 2016, 74 % de tous nos besoins énergétiques ont été comblés à partir de sources renouvelables (hydroélectricité et biomasse).

Éliminer entièrement le charbon et utiliser des combustibles à intensité moins élevée en carbone

Remplacer les combustibles très polluants comme le charbon par des combustibles à teneur plus faible en carbone a un effet positif à la fois sur l’environnement et sur nos résultats. En 2014, par exemple, nous avons remplacé le charbon encore utilisé dans nos usines par du gaz naturel, un combustible à intensité moins élevée en carbone, de sorte que dès avril 2014, nous avions entièrement éliminé le charbon dans nos usines. Nous avons aussi réduit notre utilisation de mazout lourd à nos usines de Clermont et de Saint-Félicien (Québec).

En 2016, 80 % de notre consommation d’énergie (un total de 23 426 GWh) était issue de la biomasse1. En utilisant de l’écorce, des résidus de bois et des biosolides pour produire de l’énergie au lieu d’envoyer ces matières dans les sites d’enfouissement, Résolu a pu réduire sa consommation de combustibles fossiles de même que les émissions de GES qui y sont associées.

Un petite partie de l’énergie que nous avons produite à partir de combustibles provient d’autres sources d’énergie de remplacement, principalement des pneus usagés, des déchets plastiques et des gaz d’enfouissement. L’utilisation de vieux pneus et de déchets plastiques permet d’éviter que ces matières ne se retrouvent dans des sites d’enfouissement et de récupérer la valeur énergétique qui y est associée.

Combustibles servant à la production de vapeur pâtes et papiers

Consommation d’énergie produite à partir de combustibles et d’électricité

Energy use table 2016_fr

Consommation et production d’électricité

Electricity use 2016_fr

La hausse des coûts de l’énergie et les interruptions de courant constituent pour nous des risques qui doivent être gérés, d’où l’importance d’améliorer l’efficacité énergétique de nos usines et de tirer le maximum de la cogénération à l’interne de chaleur et d’électricité à partir de sources renouvelables.

De façon globale, Résolu produit plus de 23 % de ses besoins en électricité à l’interne (possédée et autoproduite), principalement de sources renouvelables. Le reste est acheté auprès de tiers. En 2016, nos usines de pâtes et de papiers ont consommé environ 11 700 GWh d’électricité achetée et autoproduite.

Nous produisons de l’électricité à partir de sept centrales de cogénération et de sept barrages hydroélectriques. Le terme « cogénération » désigne la production simultanée d’électricité et de vapeur, qui nous permet d’extraire plus d’énergie d’une quantité donnée de combustible. 

Amélioration continue

Nous évaluons et améliorons constamment nos procédés de fabrication afin d’optimiser notre efficacité énergétique et de réduire notre consommation de combustible, de vapeur et d’électricité. Ces mesures nous permettent de réduire nos émissions de GES de niveaux 1 et 2 et d’améliorer notre structure de coûts et notre position concurrentielle.

La Tennessee Valley Authority (TVA) a souligné le leadership de Résolu en matière de performance environnementale en 2016 en désignant l’usine de papier journal de Grenada (Mississippi) la plus performante parmi ses gros clients quant aux kilowattheures (kWh) économisés. Le projet triennal, qui visait à rendre l’usine plus écoénergétique et portait sur un procédé de fractionnement intermédiaire de la pâte thermomécanique, a permis d’économiser, en 2015 uniquement, 32 millions de kWh et a mené à une économie totale de 85,1 millions de kWh depuis son lancement. Grâce à la réussite de ce projet, l’usine de Grenada a réduit de 15 % sa consommation d’électricité aux fins du raffinage et a donc eu droit à des incitatifs totalisant 8 M$ accordés par la TVA, résultats qui ont contribué à la réduction absolue de 73 % des émissions de GES de niveaux 1 et 2 de Résolu par rapport à l’année de référence 2000.

À l’avenir, nous continuerons à mettre l’accent sur les sources d’énergie renouvelable en augmentant notre utilisation de la biomasse et en faisant croître notre secteur de la cogénération, entre autres mesures.

1 N’inclut pas les produits du bois. Inclut l’écorce et les biosolides provenant de nos installations de traitement de l’eau, la liqueur noire et les gaz d’enfouissement.